Du moins c’est ce qu’il croyait.

Tout ceci n’était en fait qu’un mirage...

Les restes de l'enfant à la flûte de pan Production Mécènes du Sud, juin 2019

Les restes de l'enfant à la flûte de pan

Ce projet a bénéficié de la bourse à la production d’œuvre des Mécènes du Sud en juin 2018 et a été élu « prix coup de cœur » en décembre 2018.

Lien : http://www.mecenesdusud.fr/projet/gabriel-desplanque---les-restes-de-lenfant-a-la-flute-de-pan--122.html
Lien : http://www.mecenesdusud.fr/article/soiree-coup-de-coeur-montpellier-sete-2018-386.html

À Montpellier, en février 2015, un homme psychologiquement fragile décapite une statue du square Planchon. Appelée Le Chant rustique ou L’Enfant à la flûte de pan, cette statue représente un enfant nu, une flûte de pan à la main avec à ses pieds un mouton.
Datée de 1908, l’œuvre a été réalisée par Georges Durand.

La restauration de la statue, désormais amputée de certains de ses membres (tête, bras, pattes), est rapidement prise en charge par la Mairie de Montpellier. Mais le travail reste inachevé : un des bras de l’enfant n’est en effet pas rénové, tout comme une oreille et les cornes du mouton.
Ce fait divers est le point de départ du projet Les restes de L’Enfant à la flûte de pan(titre provisoire).

Les parties manquantes de la statue seront réinterprétées par l’artiste et seront perchées sur des tiges métalliques plantées dans un piédestal. Autour de la sculpture, une quadriphonie (son spatialisé sur quatre enceintes) diffusera une enquête portant sur ces membres disparus ainsi qu’une réflexion sur l’omniprésence des discours théoriques dans les œuvres d’art.

Projet réalisé avec le mécénat de compétence de CHD Art Maker.